Print Shortlink

L’Imam Al Tamini est un menteur

L’Imam Al Tamini est un menteur, où comment écrire un commentaire certain de l’actualité.

« Tant qu’il y a de la chaleur et de la vie dans son corps, on ne peut débrancher les équipements. C’est interdit par la charia (loi islamique) », a déclaré à la presse l’imam Al Tamini à son arrivée à l’hôpital Percy, où M. Arafat, 75 ans, est dans un coma profond.
AFP, mercredi 10 novembre 2004, 13h17.

Cela vous fait-il sursauter ? Moi, oui. Car il y a là une magnifique contradiction pour qui a en tête les concepts sous-jacents à cette affirmation.
En effet, comment monsieur Arafat est-il venu en France ? En avion. Comment est-il maintenu en vie ? Par des « équipements », c’est-à-dire des machines sophistiquées, véritables concentrés de science et de technique.
Pour que ces avions et ces équipements aient pu voir le jour, il a fallu des capitaux, et sans aucun doute possible, des crédits, des centaines ou des milliers de crédits accordés aux quatre coins de la planète à tous les hommes qui depuis des générations, ont mis au point et construit ces machines.
Sans le prêt à intérêt, il n’y aurait aujourd’hui ni avion, ni « équipements ».
Si Monsieur Arafat est maintenu en vie aujourd’hui, c’est donc grâce -entre autres- au prêt à intérêt.

Or la Charia interdit le prêt à intérêt (Coran 2/275). Par conséquent, la Charia interdit les conditions mêmes qui permettent à Monsieur Arafat de survivre aujourd’hui.
Il n’est pas possible que la Charia « interdise de débrancher des équipements » dont elle interdit l’existence.

Comme il est absolument certain que l’Iman Al Tamini sait tout ce que je viens d’écrire, il est absolument certain qu’il ment.