Print Shortlink

L’euro victime de Laffer grecque

La Grèce est incapable, totalement incapable de rembourser les emprunts contractés. Les Grecs ne semblent pas plus paresseux que d’autres, mais ils ont les pieds et poings liés par une administration pléthorique, des lois en veux-tu en-voilà, et surtout ils sont déjà noyés de taxes. Alors oui, le sport national là bas c’est l’évasion fiscale, mais pourquoi donc ? Parce que tout simplement les Grecs ne veulent pas être le dindon de la farce… Donc chacun laisse payer son voisin, et rit doucement…

Bref, toujours est-il qu’aujourd’hui, ils ne peuvent plus rembourser et ils devraient augmenter les taxes. Et que se passe-t-il ? Ils ne peuvent plus. Ils viennent d’atteindre le bord de la courbe de Laffer:

Là, vous voyez, ils ont dépassé le point E depuis longtemps, d’où le développement de l’économie parallèle, du paiement en liquide et du troc.

La solution choisie par les Etats aujourd’hui avec le FESF, le TARP et autres QE 1, QE2, QE3… est celle de l’inflation Imprimer de la monnaie, toujours plus, pour boucher les trous avec des trous plus grands encore!

La désillusion va être cruelle, la fin de l’euro, en France la retraite à 75 ans (façon Bismarck lors de la création du régime de retraite allemand), la perte d’économies de toute une vie pour des quadra ou quinquagénaires prévoyants sans aucune retraite d’Etat alors qu’ils cotisent…

Interesting times. Et je suis bien content de regarder tout cela de loin, même s’il me reste quelques avoirs en euros à sortir avant la chute finale.