Print Shortlink

Lueur

A propos de l’émission « C’ Dans L’Air » diffusée en direct le jeudi 5 décembre 2002 à 18h06 sur France 5 (rediffusé le soir) :
France5 Pour la toute première fois de ma « carrière » de téléspectateur j’ai vu une émission de télévision grand-public (ou semi-grand-public étant donné sa diffusion exclusive sur le cable,) qui disait une bonne partie de la vérité sur la *guerre d’Algérie* – en tout cas ce que j’en sais de source fiable (voir par exemple l’article récent de Guy Millière dans les 4 Vérités « Algérie. Pas de quoi être fier »).

Il faut savoir qu’Yves Calvi (le matin sur Europe 1 et l’après-midi sur France 5) est à ma connaissance le meilleur – ou le moins mauvais – des journalistes français grand-public et sans doute aussi le moins à gauche (ceci expliquant cela…), même si sur certains sujets il reste dans le politiquement correct, comme a pu le constater Bertrand Lemennicier qui était invité il y a quelques semaines (cela dit sur France 5, je viens de m’apercevoir qu’ils renvoyaient en lien au site de B.L. et à Libres, et ça c’est assez exceptionnel !).

Quoi qu’il en soit cette émission sur la guerre d’Algérie en particulier était excellente et on ne sera pas surpris que le plus net et le direct dans la relation des événèments a été le harki Mohand Hamoumou, Fondateur de l’Association Justice Information et Réparation pour les harkis (AJIR), qui a dénoncé courtoisement mais fermement les gangsters du FLN.

Certes le reportage sur les jeunes « beurs » filles et garçons – enfants d’immigrés, pas de harkis – de je-ne-sais-plus quelle banlieue parisienne, étudiants à l’Université, était effrayant tant leurs propos trahissent leur abrutissement par la propagande victimaire, tiers-mondiste et anti-française (en gros c’est « nous ne pouvons pas nous intégrer parce que la France a torturé et massacré nos parents, refuse de le reconnaître et est toujours majoritairement aussi raciste »…). Mais, encore une fois et exceptionnellement (par rapport à d’innombrables autres émissions du même genre sur France 2, France 3, Arte, France-Inter, France-Culture etc.), les intervenants sur le plateau ont – à défaut de parler d’« abrutissement »… – clairement corrigé et contredit ces propos absurdes et imbéciles. Par ailleurs un autre reportage montrait de jeunes étudiants en Algérie et eux tout ce qu’ils disaient c’était : 1) « ici c’est l’enfer, on est coincé entre les islamistes et les apparatchiks » 2) « on ne pourra rien changer dans un futur proche » 3) « tout ce que nous espérons c’est nous tirer d’ici pour aller en France ou ailleurs ». CQFD. P.S. : encore une fois il n’est pas parfait mais en supplément au crédit du sus-nommé Yves Calvi, je me souviens que dans une émission post-élections présidentielles il avait vigoureusement remis en place Noël Mamère qui se plaignait que les reportages télés sur l’insécurité avaient « fait le jeu de Le Pen »…