Print Shortlink

Tour d’horizon II

J’ai encore lu « 20 Minutes ». Je me demande pourquoi je m’inflige ce supplice, non pas que le journal soit lui-même spécifiquement teinté à gauche, au contraire, il est plutôt « modéré » dans le contexte français, mais parce que c’est TOUTE la société française qui baigne dans le collectivisme, et les nouvelles en sont la triste illustration. « L’agriculteur devra faire une croix sur son crucifix géant »
Les faits : un agriculteur érige une croix de 7,38m de haut sur ses terres.
La conséquence : le maire porte plainte, puisque la croix n’entre pas dans le cadre de l’activité agricole, elle n’est pas conforme au plan d’urbanisme (sic).
Mon commentaire : plan d’urbanisme c’est quoi donc ? Un truc pour empêcher les gens de jouir comme ils veulent de leur propriété, alors qu’ils ne nuisent pas à celle des autres ? Avant de pouvoir condamner une personne, n’est-il pas au préalable nécessaire de prouver qu’elle a nui, par exemple en réduisant la valeur de la propriété des voisins (pollution, bruit, ensoleillement réduit, etc) ?

« Les quais Mitterrand approuvés »
Les faits : les quais Louvre et Rivoli s’appelleront François Mitterrand.
Commentaire : après la place de l’Etoile renommée Charles de Gaulle (beurk), le centre « Pompidou », la Très Grande (et coûteuse) Bibliothèque Nationale Mitterrand, voilà que c’est au cœur de Paris d’y passer. La place de la Nation sera-t-elle rebaptisée place du 6 mai 2002 et la place de la République place Jacques Chirac ? Mégalomanie à titre posthume ? Gratitude ?

« Aillagon sensible au blues des petites salles »
Les faits : le ministre de la Culture annonce une « table ronde » pour discuter de la gestion difficile des « petites salles ».
Commentaire : les petites salles, de 100 à 500 places ne sont, semble-t-il, pas rentables. Dans l’article on apprend ainsi que le Sentier des Halles affiche un déficit de 160.000 euros. Qu’est ce que cela veut dire ? Que les spectateurs potentiels ne veulent pas payer pour ce qu’on leur apporte : pour eux ce qui est dépensé en salaires, accessoires, charges sociales etc ne vaut pas le prix qu’ils payent. Cette salle détruit de la richesse. Alors le ministre récompense la salle : détruire ce que d’autres produisent, c’est son métier : il donne 50.000 euros. Combien va-t-il dépenser à son grand banquet et ensuite en subventions ?

« Borloo veut détruire pour reconstruire »
Les faits : Borloo, ministre de la Ville, veut subventionner les HLM, en construire de nouveaux, etc.
Commentaire : il continue dans la droite ligne de ses prédécesseurs de « gauche », d’ailleurs le premier « ministre de la Ville » s’appelait Bernard Tapie, il y a un peu plus de dix ans. Aucun espoir à avoir de ce côté-là non plus.
Note : il va aussi créer une « Agence nationale de rénovation urbaine ». Hmm, un bon fromage dirait notre ami Michel de Poncins !

« Polémique sur les retenues de salaire des grévistes »
Les faits : je ne peux pas résister à la tentation de recopier cette phrase magique : « le droit de grève, est-ce que ça se paye ? ». Les grévistes verront leur fiche de paye amputée d’une grande partie de leur salaire, et pour cause de grève, alors qu’en 1995 les grévistes avaient touché leur paye et les jours avaient été retirés des congés, étalés sur l’année etc.
Commentaire : bon, là je crois qu’on touche le fond. Les grévistes sont pas contents parce qu’ils touchent pas leur salaire. On croit rêver. Ils viennent pas bosser, ils doivent être payés ? « 20 Minutes » parle même du risque de « raviver les tensions sociales » !

« A la banque de France, le recyclage privé ne passe pas »
Les faits : la Banque de France va peut-être transférer le recyclage et le tri des billets aux transporteurs de fond, d’où grèves.
Commentaire : bah, qu’y a-t-il à ajouter ? Le privé fera les choses mieux et moins cher, mais évidemment un tas de fonctionnaires devront changer de métier, abandonner certains avantages (la BdF en a plein)… et ils grognent. Tout ça parce qu’ils préfèrent foutre l’argent des autres en l’air plutôt que l’ « intérêt général » qui serait d’utiliser le meilleur service…

« L’indépendance de la Justice est méprisée » (Eva Joly)
Dans une interview elle parle un peu du système qu’elle dénonce dans son livre, interdit en France, vive la liberté d’expression, les droidlom et tout, et répond à cette question :
« Dans votre livre vous estimez que l’affaire Elf marque la fin d’une époque… »
« Oui, car désormais les règles ont changé en France. On réduit le nombre d’enquêtes en retirant des pouvoirs aux juges d’instruction, en instaurant par exemple le plaidé coupable qui permet au procureur de trancher seul. Si ces textes avaient existé pendant l’affaire Elf, il n’y aurait pas eu d’instruction»
En gros on ne vit pas la fin d’une époque de corruption, on entre dans une nouvelle, qui sera pire !

« Plan éclair pour mettre à l’ombre José Bové »
Bon, je vais pas trop revenir dessus, car Claire a posté une brève sur le sujet. Il n’en reste pas moins que la méthode Sarkozy a parfois quelque chose de jubilatoire. Surtout quand l’avocat de Bové dit vouloir porter plainte pour « violation de domicile », quelle ironie de vouloir se retrancher derrière la propriété privée alors qu’on ne respecte pas celle des autres !

Je vous en donne une dernière : ce soir je me disais, tiens est-ce qu’il y a quelque chose de sympa sur le câble ? Alors je regarde le guide télé et je lis sur France 2 : « au cours d’une classe verte Victor Novak découvre le lourd secret d’un de ses petits protégés et décide d’en profiter pour livrer aux élèves une édifiante leçon de respect et de tolérance ». Irrépressible envie de zapper. Les chaînes de documentaire ? « les réfugiés de l’environnement » avec un résumé de trois phrases, dont une sur la « frénésie économique qui accélère le désastre ».

Finalement, je crois que je préfère encore taper cet article…
20 Minutes du: 18/06, 23/06 et 24/06 2003