Print Shortlink

Monopole pétrolier?

Alors que les cours du pétrôle s’envolent et que l’on peut entendre toute sorte de théorie sur l’irremplaçabilité du pétrôle pour la fonction transport notamment, le marché automobile brésilien apporte un démenti catégorique : 32% des voitures du marché sont désormais « flex fuel » (bicombustibles) éthanol et essence. Les analystes estiment que la part de marché de cette technologie va passer rapidement à plus de 60%!

Le consommateur brésilien a fait son choix, l’éthanol étant moins couteux (le brésil est le premier producteur mondial), tous les constructeurs ont du suivre (même PSA et Renault). Ils peuvent désormais arbitrer entre ces deux énergies et des tricombustibles sont déjà à l’étude. Cette concurrence ne sera que bénéfique pour le consommateur : En Europe c’est pour quand?