Print Shortlink

Lire et comparer

A mettre en parallèle:

Je reproduis quelques lignes d’article dans Le Monde (avant qu’il ne disparaisse dans leurs archives payantes…):

Le 19 septembre, le porte-parole de la LCR a publié avec le sociologue Michaël Löwy Che Guevara, une braise qui brûle encore (éditions Mille et une nuits, 14 euros). Un mois plus tôt, il annonçait la création d’un « nouveau parti anticapitaliste » prenant de court les militants de son organisation. Insensiblement, l’image donnée de la LCR change. Fini le temps où le candidat n’était « qu’un camarade parmi d’autres ». Désormais, ses amis revendiquent l’aura de leur candidat qui « pèse » 1,5 million de voix. On parle du « parti d’Olivier », fondé sur le « programme présidentiel d’Olivier ». Son livre en est une illustration : les auteurs expliquent « l’actualité ardente » des idées du guérillero pour la « rénovation » et « le socialisme du XXIe siècle ».

On a aucune peine à croire qu’Olivier soit animé de la même rage fanatique, et meurtrière, que celle de Guevara. Cette idéologie trouvera toujours des fous pour la servir.