Print Shortlink

Programme 2012

Tout le monde s’y met pour 2012: Villepin, Hulot, les socialistes, et bientôt Sarkozy craquera et demandera aux Français, en les regardant dans les yeux « réélisez moi, car j’ai besoin de gagner plus pour travailler plus ».

Je ne voudrais pas rester sur le bord de la route, aussi j’annonce tout de suite ma candidature personnelle pour la course à la Présidence de la République Française! Et pan, tiens, j’ai un programme de refonte du système électoral, rien que ça, et qui promet en même temps de résoudre le problème des déficits (certains ont déjà compris où je veux en venir…).

Système simple: suffrage censitaire. Ne votent que ceux qui payent des impôts. Comme en France tout le monde paye des impôts, en téléphonant (TVA, taxe sur les FAI), en remplissant son réservoir d’essence (TIPP), en travaillant, et même en dormant à poings fermés (ISF, etc…), il y a problème! Tout le monde a le droit de vote alors ? Que nenni. Toutes ces taxes, je les jette à la corbeille. Je simplifie par un facteur 1.000.000 le code des impôts. Plus besoin de calculs savants, d’experts comptables, d’avocats fiscalistes. Alors plus personne ne paye d’impôts, c’est l’anarchie la plus totale, l’Etat s’effondre, la civilisation va à vau l’eau ? Non, rassurez-vous tout ça on y va déjà tout droit car quand l’Etat aura fait faillite et que ni les policiers ni les gendarmes ni les militaires ne seront payés ils arrêteront plus ou moins de travailler bénévolement, et vous n’aurez plus à vous soucier de remplir une feuille d’imposition. Et les racailles n’auront plus à se soucier de la police ou de la justice, mais de votre calibre posé sur votre table de nuit .

Alors, elle est où ma solution ? Elémentaire: on paye l’impôt quand on va voter. Puisque ne votent que ceux qui raquent, je propose un suffrage censitaire avec un « quota » de voix purement proportionnel au montant apporté, quelle qu’en soit la provenance, sauf des subventions de l’Etat. Toute personne recevant un chèque de l’Etat est immédiatement hors-jeu. Et une fois le budget total connu, c’est-à-dire les contributions volontaires des citoyens, on connait aussi leur « part » du vote. Et on sait qui gagne les éléctions.

Qu’en dites vous ? (c’est un petit exercice intellectuel!)