Print Shortlink

Grand Concours International de Sophisme Hypercritique.

Le Grand Prix en jeu est :

 * La survie de l’espèce humaine *

(il sera directement remis à vos enfants et petits-enfants).

 

Règle du jeu : formuler un (gros) sophisme hypercritique en cinq étapes.

1. Énoncer un principe généralement vrai tout en discréditant d’emblée ses partisans par une attaque ad hominem.

2. Citer une exception au principe.

3. En déduire (faussement ) la caducité du principe en général.

4. Indiquer un détail commun à ce principe et à une notion étrangère parasite.

5. En déduire (faussement) une révélation de la nature réelle du principe initial, comme étant la notion parasite elle-même, et conclure par l’attaque ad hominem initiale.

 

Utiliser obligatoirement le modèle suivant :

 

1. LES ***PHOBES PRETENDENT QUE………………………………….
2. CEPENDANT, CERTAINS …………………………………………………….

3……………..EN GENERAL N’A DONC RIEN A VOIR AVEC ………..
4. REMARQUEZ QUE…………….………………………….., COMME …….

5. LE… EST DONC EN REALITE……………, ET DOIT ACCUEILLIR A CE TITRE…………………….………, ET TANT PIS POUR LES ***PHOBES !
Exemple :

1. Les phonophobes prétendent que la police est là pour faire régner l’ordre.
2. Cependant, certains policiers sont des criminels.
3. La police en général n’a donc rien à voir avec un service d’ordre.
4. Remarquez que la police est en uniforme, comme dans les fanfares de villages.
5. La police est donc en réalité une fanfare de village et doit accueillir à ce titre des trompettistes et des majorettes, et tant pis pour les phonophobes !

 

Autre exemple :

 

1. Les mysophobes prétendent que les avions servent à voler.
2. Cependant, certains avions s’écrasent au décollage.
3. L’aviation en général n’a donc rien à voir avec les voyages aériens.
4. Remarquez qu‘on sert à manger un menu unique dans les avions, comme dans les restos du coeur.
5. Les avions sont donc en réalité des restos du coeur et doivent accueillir à ce titre des SDF, et tant pis pour les mysophobes !

 

Dernier exemple :

1. Les nécrophobes prétendent que les hôpitaux servent à soigner les gens.
2. Cependant, certains hôpitaux sont des lieux de transmission de maladies mortelles.
3. Les hôpitaux en général n’ont donc rien à voir avec une amélioration de la santé des gens.
4. Remarquez que dans les hôpitaux, il y a des morts sur des brancards, comme dans les chambres froides.
5. Les hôpitaux sont donc en réalité des morgues, et doivent accueillir à ce titre tous les cadavres du secteur et tant pis pour les nécrophobes !

 

Attention, maintenant c’est à mon tour de jouer. Voici ma prestation, j’espère qu’elle remportera le prix :

 

1. Les homophobes prétendent que le mariage répond à la volonté d’accompagner la procréation.
2. Cependant, certains couples mariés n’ont pas d’enfants.
3. Le mariage en général n’a donc rien à voir avec la procréation.
4. Remarquez que dans le mariage, on a des relations sexuelles, comme chez les homosexuels.
5. Le mariage est donc en réalité une reconnaissance sociale de l’activité sexuelle, et doit accueillir à ce titre les homosexuels, et tant pis pour les homophobes !

C’est à vous. Pour vous accompagner, cette petite réflexion d’Ayn Rand : « Qui est contre la raison est contre la vie ».

Mesdames et messieurs les sophistes hypercritiques, à vos plumes !