Print Shortlink

Les pensées profondes du Général Gallois

Radio-Courtoisie, lundi 13 janvier 2003, émission de Jean Ferré, Pierre-Marie Gallois défend Saddam Hussein, rempart selon lui contre l’islamisme et allié de longue date de la France. Voici comment il justifie le caractère dictatorial du régime irakien actuel :

« Certes l’Irak est un pays violent mais l’Irak a toujours été un pays violent car le climat est rude, les conditions atmosphériques sont difficiles. [...] Que Saddam Hussein se maintienne au pouvoir par des moyens que la morale réprouve, c’est possible… Mais leur morale n’est pas la nôtre. »

Jean Ferré avait intitulé une de ses émission tantôt « Ce que nous devons au général Gallois »…


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/herve/pageliberale.org/wp-content/themes/news/sidebar-after-singular.php on line 27
Page 1 of 1

7 Responses

  1. Adolphos

    Bon. La tentative d’expliquer les systémes politiques par les climats n’est pas récente. On la trouve dans Montesquieu par exemple. Et il est certain qu’un climat rude doit engendrer des hommes rudes.
    Pourtant, l’historien américain toynbee (?) a soutenu le premier que les contraintes environnemental qui pesaient sur l’homme avaient été un puissant incitatif à l’innovation et au progret technique. Ainsi de la mésopotamie, ou sécheresse et inondation se succéde. Ce qui a donné naissance à l’une des premiere civilisation historique, et des premiere cité. Et cela parce que l’homme pour survivre DEVAIT controler l’eau.
    Et de maniére général, on observe des pays richissime en ressource naturel pauvre (Russie), et des pays pauvres riches (Japon, Europe).

    Pour en revenir a Saddam, le général à raison.
    Pour qu’il existe une démocratie, il faut des INDIVIDUS.
    Or l’Irak est organisé en tribus. Dont l’une regroupe un million (oui, un million !) de membres. Et les membres des tribu votent selon les directivent du chef de tribu.
    Bref, le résultat est connu d’avance et ne peut être que le fait de négociations, de tractation, d’un groupes de tribu contre un autre. Il semblerai d’ailleur que ce soit une tribu qui gouverne, en aillant d’autre tribu allié.
    Bref, la démocratie, ce n’est pas pour demain. Sans conter que les kurdes n’ont rien à voir avec les Arabes, et que les Sunnites et les Chiites…
    Bref, la démocratie, ce n’est pas pour demain. Il n’y a qu’a voir l’organisation social de l’afganistan pour le comprendre.
    Pour que la démocratie apparaisse, il faut que le liberalisme économique ai apporté ses bienfait, en liberant l’homme de la masse. En l’occurence, de la tribu.

  2. Marcgrunert

    Dans le genre relativiste on ne saurait trouver plus explicite. Preuve que la pseudo-droite (dirait Guillaumat) ne s’embarasse pas de logique et que les principes universels axiomatiques lui sont complètement étrangers.

  3. el Nino

    On peut expliquer aussi les systèmes politiques par la stucture familiale paysanne.

    Voir le bouquin d’Emanuel Todd « Après l’Empire ».

  4. jpr

    Bien sûr que le Général a raison! Il suffit de relire Montesquieu ou les lettres persannes pour savoir que l’on est pas oligé de vivre tous pareil selon un mode standard universalisé par le dollar…
    L’Iraq est un rempart contre l’Iran d’abord et l’islamisme ensuite.Ce rempart détruit, nous aurons à faire face à la théocratie iranienne et au fondamentalisme islamique exécerbé par l’humiliation répétée du nationalisme arabe.
    Il s’avèrera que la guerre ou plutôt la bataille de l’Iraq aura été un vaste bluff, car un pays sans armée de l’Air, désarmé depuis plusieurs années par les contrôles de l’ONU et le blocus « Pétrole contre nourriture » ne donnera pas beaucoup de gloire à ceux qui vaincront avec un rapport de force de 1000 à 1 en leur faveur.
    S’attaquer aux faibles, c’est si simple…pour cacher la vrai raison de cette pseudo-guerre: Saddam commençait à faire école en vendant son pétrole contre des Euros et alors là le dollar n’apprécierait pas du tout cet exemple suivi par Chavez, les Russes et d’autres bientôt. C’est celà la danger pour les USA, le transfert du financement de la rente pétrolière vers l’euro: inacceptable!!!
    La vraie guerre est contre l’Europe, même Mitterand s’en est aperçu, un peu tard…

  5. berlusconiste thatchérien

    « la vraie guerre est contre l’Europe »
    Surtout qu’ils en ont fait une de guerre CONTRE l’Europe de 1943 à 1945,les salopards,grr!GRR!En +,ILS(GRR!!ah!c’est trop!j’en peux plus!!!!)nous ont imposé le CAPITALISME (!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)

    Le pays le plus arrogant du monde,c’est quand meme la France…

  6. Patrick

    « Bien sûr que le Général a raison! Il suffit de relire Montesquieu ou les lettres persannes pour savoir que l’on est pas oligé de vivre tous pareil selon un mode standard universalisé par le dollar… »

    Je te propose un test sur la « standardisation » : Compte le nombre de McDonalds, après compte le nombre de khebab. La société US est très diverse, il n’y a même pas de standardisation en son sein !

    « Il s’avèrera que la guerre ou plutôt la bataille de l’Iraq aura été un vaste bluff, car un pays sans armée de l’Air, désarmé depuis plusieurs années par les contrôles de l’ONU et le blocus « Pétrole contre nourriture » ne donnera pas beaucoup de gloire à ceux qui vaincront avec un rapport de force de 1000 à 1 en leur faveur. »

    Ce n’est pas l’ONU qui a controlé l’armée de l’air irakienne car il s’agit là d’une armée utilisant des armes conventionnelles. Je rappelle également que ce sont les troupes anglo-américaines qui ont dépensé l’argent de leurs contribuables pour faire respecter les résolutions des nation-unies pour l’interdiction de survol de certaines régions (sans compter la destruction des unités de DCA), ben oui, l’Irak n’a jamais respecté les résolutions, la 1ère guerre du golfe ne s’est jamais terminée.

    Le rapport de force, du nombre, est en faveur des irakiens : ils sont sur leur terrain, dans leurs villes, ils sont plus nombreux. Ce n’est pas de la faute de la coalition si les dirigeants irakiens sont incompétents en matière militaire ! En tout cas, la gloire n’ira jamais aux laches que sont les « pacifistes ».

    Enfin, l’efficacité de l’embargo était, et c’est le moins que l’on puisse dire, aléatoire du fait de la collaboration de la Syrie (et de la Russie ?) avec le régime de Saddam Hussein, et aussi concernant la contrebande de pétrole.

    LES CONTROLES DE L’ONU SE FAISAIT SUR DES ARMES NON CONVENTIONNELLES. L’armée irakienne a conservé toutes les armes qu’elle avait depuis le cessez-le-feu du 1er conflit !

  7. Natrép

    Arrêtez un peu avec votre universalisme à deux balles : le libéralisme ne fonctionne pas pour les sociétés non individualistes, c’est la (triste ?) réalité.
    http://www.isteve.com/cousin_marriage_conundrum.htm

    Ceux des libéraux qui se sentent des accointances avec le néoconservatisme m’ont toujours fait marrer.

    En clair : Adolphos a raison, Marcgrunert a tort (en plus d’être d’une prétention grotesque en affirmant que des principes pourraient être universels… J’ai bien peur pour vous que rien ne le soit).

Leave a Reply