Print Shortlink

Big brother is watching you

Les passeports européens comporteront bientôt une puce qui permettra l’identification biologique de son possesseur. Ce, afin de répondre aux exigences américaines en matière de sécurité.

D’ici la fin 2004, l’ensemble des ressortissants européens pourrait avoir à changer de passeport. Le traditionnel petit carnet bordeaux devrait embarquer, à cette date, une puce contenant des informations dites « biométriques », telles les empreintes digitales, un scan de la rétine ou un hologramme du visage. « Chaque pays de l’Union Européenne décidera des modalités, mais il faudra sans doute changer tous les passeports existants », a expliqué Pietro Petrucci, porte-parole du Commissaire européen chargé de la Justice et des Affaires intérieures

Ce ne sera certainement pas un progrès pour notre liberté…