Print Shortlink

L’ONU: la mafia mondiale

L’étatisme démocratique ne peut logiquement mener qu’à un gouvernement mondial. Rien d’étonnant donc à ce que l’ONU se propose de contrôler Internet (propositions au Sommet de l’Information) ou d’instaurer un impôt mondial, admettant ouvertement que cela servirait à limiter la concurrence fiscale.